• W.W. 23:
    Chapitre 23 :
     
    Je savais que j'étais en danger je le sentais. Le regard du dragon n'était pas rassurant. Il avait des yeux jaunes perçants et sans pitié. On voyait une telle rage, une telle cruauté. Il était avide de tuer. Il me voulait du mal. Ou alors il avait faim. Non .... Je pense rester sur ma première option.
    L'explosion avait été violente. Des bouts de verre avaient violemment percuté les meubles de ma chambre. La fenêtre ne ressemblait plus à rien... La créature noire avait littéralement explosé ma grande fenêtre. Si une bombe venait d'exploser dans ma chambre ou un ouragan de passer il n'y aurait aucune différence. Le choc avait été rude j'étais allongée par terre. Léandre m'avait plaqué au sol pour me protéger. Il se releva et m'aida à faire de même.
    Puis je vis le dragon rétrécir et prendre la taille d'un gros chien pour rentrer dans ma chambre.
    Il y avait du verre éparpillé partout. Un bout de verre s'était enfoncé dans ma cuisse gauche. Je sentais qu'un liquide chaud coulait le long de cette même jambe. Mais pourtant je ne fis pas attention. Mon regard passait de Léandre à ce dragon noir inconnu. Ils se regardèrent pendant quelque instant sans faillir. Je les observais moi aussi avant d'observer l'état de ma chambre. Des bouts de verre partout. Give caché dans ma valise. Et ma moquette blanche commençait à se tacher de rouge. Le Dragon noir, dos à la fenêtre. Léandre juste à l'entrée de ma chambre. Moi, postée au milieu de ma chambre, avec mon lit dans mon dos et Léandre à gauche et le méchant dragon à ma droite. Le dragon noir regarda Léandre quelques instants puis son regard se posa sur moi. Je vis de la lumière qui émanait de lui. Comme quand Coco se changeait en humain. Mais je ressentis un vertige et baissai les yeux sur ma cuisse. Et je vis ma jambe, couverte de sang, un bout de verre énorme enfoncé dedans. Plus je le regardais plus il me paraissait grand. Je perdis connaissance.
    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • W.W. 24

    Chapitre 24 :
     
    Quand je me réveillai je me retrouvai dans un grand lit avec des draps de satin rouge. J'essayais de me lever mais une de mes jambes ne bougea pas. Je réessayai et ma jambe gauche bougea légèrement mais cela me fit énormément souffrir. Je me mis en position assise et regardai ma jambe. On lui avait mis un pansement, un bandage plutôt. Je vis une jeune fille entrer dans ma chambre. Elle poussait un chariot sur lequel je vis un couteau, du liquide transparent (qui je supposais, espérais même plutôt, étais du désinfectant), une paire de ciseaux et un assortiment d'aiguilles. Elle s'approcha de ma jambe, pris la paire de ciseau et l'approcha de ma peau. Je tressaillis. Elle me regarda quelques secondes et quand son regard croisa le mien elle baissa les yeux. Elle coupa mon bandage et je vis qu'il était taché de sang. Elle prit les aiguilles, me regarda, puis les reposa. Elle prit un mouchoir, versa un peu du liquide transparent et me le plaqua contre la bouche. Je me rendormis.
    Quand je me réveillai à nouveau, j'étais dans les mêmes draps sauf que je ne ressentais plus la douleur de la jambe. Je m'assis et regarda ma jambe. J'avais un jean.... Tiens comment était il arrivé la ? Je me relevai et m'approchai de la porte. Elle était fermée...
    Je m'assis sur mon lit pour réfléchir à la situation. Et pour la première fois je me rendis compte de la situation dans laquelle j'étais depuis quelques semaines... Et la d'un coup tout les sentiments que j'avais retenu refissent surface. Tout les sentiments que j'avais renié, le stresse que j'avais essayé d'effacer, la peur que j'essayais de ne pas ressentir... Mais tous ces sentiments étaient bien la... Et d'un coup je fis ce que je n'avais pas fais depuis très longtemps... Je me mis à pleurer... 
    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • W.W. 25

    Chapitre 25 :
     
    Je me sentis mieux ... Même si chaque larme que je versais m'aidait à me rendre compte que je n'allais pas bien. Je devais m'être les choses en claire dans ma tête sur ma nouvelle situation. J'avais tous avalé sans rien dire et je me rendais compte que cela me faisait encore plus souffrir. La maintenant j'avais peur... Oui j'avais peur... Peur de la mort, peur pour mes nouveaux amis et aussi pour une raison inconnu peur pour le Wild World...
    Un bruit me fit sortir de mes états d'âmes. Un garçon venait d'entrer dans la chambre. Il était grand, blond foncé, de grand yeux rouge et avait une allure fière. Quand il marchait on sentait qu'il était sur de lui. Et je ne savais pas pourquoi sa avait le dont de me taper sur les nerfs. Je ne le connaissais pas mais il me saoulait déjà. Il s'approcha et s'assit sur mon lit. Il me regarda et me sourit. Je vis que son sourire se voulait rassurant mais tout ce que sa me fis c'était que j'avais encore plus envie de me lever pour l'étrangler. Il approcha sa main de la mienne pour me la prendre je suppose mais je retirai rapidement ma main. Cela le fit encore plus sourire. Il se leva et me tendis la main. Il voulait m'aider à me lever. Je m'appuyai sur mes mains et me leva seul. Son sourire s'élargie encore. Mais au bout de quelque pas je trébuchais et faillis m'étaler par terre. Il me rattrapa par le bras et me releva. Il me sourit. Même si son sourire était magnifique et qui je pense aurait fait craqué beaucoup, beaucoup de fil... personnes.  Mais moi il me donnait juste la nausée. Il me prit le bras. Il ouvrit la porte et juste à se moment la je me rendis compte du reflet noir sur sa peau. 
    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • W.W. 26
    Chapitre 26 :
     
    Mes battements devinrent de plus en plus rapide et je me mis a transpiré. Reflet noir égale dragon noir. Dragon noir égale dragon qui a voulu me tuer. Dragon qui a voulu me tuer égale DANGER. J'avais peur et je pense que le garçon à mes côtés le sentis. Il me lâcha, se mit fasse à moi et plongea ces yeux rouges dans les miens. Mais oui rouge ! Les yeux du dragon qui m'avait fait mal étaient jaunes. Ahhhh...  Ils étaient jaunes ! Ils étaient jaunes ! Attendez une seconde la couleur des yeux ne me tirai pas d'affaire. Je sortis de mon raisonnement et revins à la réalité. Je vis que Monsieur aux yeux rouges ne m'avaient pas quitté des yeux.  Il me dit :
    -          « Lorie Dake... Dis-moi qui es-tu ? »
    Je le regardais et pleins de sentiments et de pensés défilèrent dans ma tête. Au départ j'avais peur. Cette question était celle que je redoutais depuis que j'étais arrivé. Puis je réfléchis... Et je décidais de mentir. J'allais mentir en bloc. Mentir ! Mentir ! Et mentir !
    -          « Je m'appelle Lorie. Mon nom de famille est Dake, je viens de WhiteCity, j'ai 14 ans presque 15... Autre chose ? »
    -          Ses yeux devinrent que de fines lignes noires, et son visage se crispa. « Dis-moi la vérité ! » Il tapa ses poings contre le mur. « QUI EST TU ? »
    -          Ahhhh, j'avais peur j'avais envie de crier et de courir partout. « Je te les dis, je suis Lorie Dake et je n'ai rien à cacher. 
    -          Tu mens ! Tu mens bien mais tu mens ! Dis-moi quelque chose qui me prouve que tu es bien celle que tu prétends être! Prouve moi que tu ne me mens pas ! »
    -          Ahhhh, il était super énervé... Il fallait que je trouve une feinte... Je réfléchis quelques instants. « Pourquoi tu ne me crois pas ? Je te dis que je suis Lorie Dake ! Je n'ai pas vécu au Wild World toute ma vie pour le travail de mon père... Et je suis revenue parce qu'il n'avait plus besoin de travailler là-bas » Je réfléchissais à un mensonge plus plausible, à quelque chose qui le forcerait à me croire.
    -          « Très bien tu continus de me mentir... » Il se tourna vers moi le pris le poignet et commença à le tordre. Son visage devint... Bestial. 

    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • W.W. 27

    Chapitre 27 :
     
    Il tordait mon poigner de plus en plus. Puis d'un coup un bruit le fit s'arrêter. Et je vis une expression qui je trouvais ne correspondais pas du tout  au garçon fière et sur de lui de tout à l'heure. Il avait peur. Vu ses yeux, très, très peur. Une voix d'un timbre sombre s'éleva dans l'obscurité d'un des recoins du couloir.
    -          « Blood que  fais tu à notre précieuse invitée ?
    -          Ah, euh, bonjour Papa... J'essayais d'en savoir plus sur ce qu'elle nous cache... »
    Il avait peur, il crevait de trouille. Moi je ne voyais pas cette personne qu'il appelait « Papa » Mais cette voix ne m'inspirait pas confiance. Blood tremblait et se tenais droit comme un piquet. Je retenus un gloussement. Ce qui n'échappa pas à Blood et le fis grogner. Monsieur le Papa de Blood détacha son attention de son fils et sortit de l'obscurité.  
    Il ressemblait fort à son fils. Sauf qu'il était plus baraqué et plus carré. Les parties de son corps visible était recouverte de cicatrises. Il souriait en s'approchant de moi. Son sourire n'eut pas le même effet que celui de son fils. Mais je pense que quand on fait la par des choses le sien était trois fois plus effrayant. On voyait dans sa bouche des dents acérées qui je pense pouvaient découper, croquer ou pire. Beaucoup de choses.  Il s'adressa à moi :
    -          « Lorie... »Son regard froid me glaça le sang. « Je te prie de bien vouloir me suivre. »
    Partager via Gmail Technorati Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire